Après 6 mois de standby, le chantier de rénovation va enfin pouvoir reprendre en 2012.

En effet, notre précédent chantier avait été clôturé par arrêté municipal en raison de la vétusté du bâtiment.

Nous voilà désormais installés, toujours à Peillac, dans un ancien séchoir à bois.

Une dalle plane de niveau, des murs épais, de l'électricité : QUEL BONHEUR !

101_2837